La petite Fadette

Titre : La petite fadette

Tome : One-shot

Auteur : Georges Sand

Nombre de pages : 255

Maison d’Ă©dition : Hachette (Livre de poche)

🍁 🍁 🍁

Résumé :

Dans le pays, on l’appelait la petite Fadette, car elle avait la taille d’un farfadet et les pouvoirs d’une fĂ©e. Comme sa grand-mĂšre, elle guĂ©rissait les hommes et les animaux. Landry, l’un des jumeaux de la ferme voisine, tombe amoureux d’elle. Mais l’amour d’une sorciĂšre est mal vu dans cette famille, et il rend malade de jalousie Sylvinet, l’autre «besson». AprĂšs La Mare au diable et François le Champi, c’est le troisiĂšme roman champĂȘtre de George Sand. Elle y exprime tout ce que la vie lui a appris. L’apparence des ĂȘtres ne compte pas, il faut percer l’Ă©corce. La richesse des filles ne fait pas leur bonheur et l’amour est difficile Ă  construire. Son dĂ©sir inassouvi est lĂ , aussi, d’un amour qui durerait toujours. La Petite Fadette illustre le grand dessein de George Sand : enseigner le respect de Dieu, de la nature, de la sagesse, de l’amour.

Avis :

Et bien ! Je ne m’attendais pas Ă  autant aimer cette histoire 😅

En lisant la prĂ©face, je dois avouĂ© que je me demandais ce qui allait rĂ©sulter de cette lecture ! Georges Sand n’est pas une Ă©crivaine naĂŻve, elle a d’ailleurs politisĂ© certains de ses Ă©crits trĂšs rapidement ! Alors en lisant le rĂ©sumĂ© de la petite fadette, qui parle d’amour et de devoirs familiale, je me demandais ce que cela allait donnĂ© ! C’est avec beaucoup de joie que j’ai compris tout au long de ma lecture que la petite fadette Ă©tait une oeuvre superbe avec un message Ă©mouvant !

Cette oeuvre est une incitation Ă  aimĂ© la vie et tous ce qui la compose ! L’auteure cherche Ă  pousser les lecteurs Ă  chercher l’amour de la sagesse, de la raison, de l’indulgence envers les autres et de l’attention de soi-mĂȘme. Et elle utilise Ă  merveille les sentiments de chaque personnages pour transmettre ce message aux lecteurs !😍

En effet, ici, on suit les aventures de la famille Barbeau et plus exactement des deux jumeaux Landry et Sylvinet. Ces deux enfants grandissent collĂ©s l’un Ă  l’autre et dĂ©veloppĂ© une amitiĂ© et un amour fraternel qui va bien au delĂ  de ce qu’on peut imaginer ! Les liens qui existent entre deux jumeaux Ă©tant toujours trĂšs fort, ils ont du mal Ă  sĂ©parer lorsque vient le jour oĂč Landry doit aller travailler chez une famille voisine. Et quand je dis travailler, je dis bien sĂ»r quitter la maison parce qu’Ă  l’Ă©poque oĂč se passe notre histoire, les transports en commun pour rentrer en 2 minutes n’existaient pas 😂 Ils ont donc 14 ans lorsqu’ils commencent Ă  devoir ĂȘtre sĂ©parĂ© l’un de l’autre. Et si Landry finit par se remettre de cette sĂ©paration, ce n’est pas le cas de Sylvinet qui en plus de tomber de plus en plus malade, dĂ©veloppĂ© une jalousie maladive Ă  l’encontre de son frĂšre. Cette jalousie est l’un des points les plus important de l’histoire parce que si Sylvinet n’est pas jaloux de son frĂšre, il jalouse le fait que celui-ci se fasse de nouveaux amis et aillent mĂȘme jusqu’Ă  s’intĂ©resser Ă  des filles. 

Comme vous l’aurez compris, l’amour fraternel de Sylvinet vire Ă  l’obsession. Ce dernier veut que Landry n’aime que lui. 😖 Et ce sentiment va causer bien du soucis Ă  toute la famille. Personnellement, j’ai Ă©tĂ© un peu Ă©nervĂ© de voir que Sylvinet se montrait si Ă©goĂŻste envers son frĂšre mais en mĂȘme temps, j’avais un peu pitiĂ© pour lui qui avait Ă©tĂ© Ă©levĂ© collĂ© Ă  son frĂšre. Et les choses ne font qu’empirer lorsque Landry tombe amoureux de la Petite Fadette, une jeune fille que tous blĂąme pour sa laideur et ses mauvaises maniĂšres. 

L’opposition que fait Georges Sand entre l’amour qu’Ă©prouve Sylvinet envers son frĂšre et celui qu’Ă©prouvent La petite fadette et Landry est si frappante, qu’elle permet de nous faire voir la diffĂ©rence qu’il peut y avoir entre un amour obsessionnel et un amour vĂ©ritable. C’est d’ailleurs l’une des leçons de vie que j’ai particuliĂšrement apprĂ©cier dans cette histoire ! AimĂ© Ă  s’en rendre malade n’est jamais une trĂšs bonne idĂ©e ! Le vĂ©ritable amour va bien au-delĂ  de ce que l’on souhaite, le vĂ©ritable amour c’est de penser Ă  l’autre et Ă  ce qui lui ferait plaisir sans pourtant jamais s’oublier. Il s’agit de trouver un Ă©quilibre, ce que la petite fadette et Landry font Ă  la perfection !

Une autre leçon de vie qui m’a Ă©normĂ©ment plus a Ă©tĂ© celle que la petite fadette donne Ă  voir lorsqu’elle parle de la vie misĂ©rable qu’elle a eu. La pauvre petite Ă  souffert de bien des maux mais pourtant, elle continue de voir ce qu’il y a de plus beau dans la vie et n’est jamais tentĂ© de causer du mal Ă  autrui ! 😊 Elle nous fait comprendre que les choses ne sont pas toujours comme elles le paraissent et que gĂ©nĂ©ralement, se fier uniquement Ă  ce que l’on entend et croit savoir est la pire des choses Ă  faire. C’est ce comportement qui nous empĂȘche d’aimer et d’aller au-delĂ  des a priori. J’adore tout simplement la remise en question que Georges Sand transmet avec dĂ©licatesse !

Cette histoire va vraiment le coup d’ĂȘtre lu tant pour la douceur de la romance que pour les remises en question qui portent sur notre maniĂšre de percevoir la vie et l’amour ! Si vous n’ĂȘtes pas fan des Ɠuvres classiques, je vous conseil quand mĂȘme cette lecture ! L’histoire de nos 3 jeunes gens est si belle qu’elle se lit bien trop facilement ! 😉 Et puis la romance entre Landry et la petite fadette est trop touchante ! Lui qui l’avait dĂ©nigrĂ© comme n’importe qui apprend Ă  la connaĂźtre et reconnaĂźt ses tords! Il en tombe mĂȘme follement amoureux alors qu’elle est toujours « laide » aux yeux des villageois. 

Je ne sais point si vous avez l’intention de rendre mon fils heureux ou malheureux pour toute sa vie; mais je sais qu’il vous aime terriblement, et si jetais en votre lieux, avec l’idĂ©e que vous avez d’ĂȘtre aimĂ©e pour vous-mĂȘme, je me dirais : Landry Barbeau m’a aimĂ©e quand je mettais des guenilles, quand tout le monde me repoussait, et quand ses parents eux-mĂȘmes avaient le tord de lui en faire un grand pĂ©chĂ©. Il m’a trouvĂ© belle quand tout le monde me dĂ©niait l’espĂ©rance de le devenir; il m’a aimĂ©e en dĂ©pit des peines que cet amour-lĂ  lui suscitait; il m’a aimĂ©e absente comme prĂ©sente; enfin il m’a si bien aimĂ©e que je ne peux pas me mĂ©fier de lui.

Il y a encore beaucoup de chose Ă  dire sur la maturitĂ© dont fait preuve la petite fadette et sur le fait que bon nombre de personnes essayent de se faire aimer de tous au lieu de se faire aimer sincĂšrement d’une seule personne comme le souhaite la petite fadette. 😁 

Mais bon, je vous laisse dĂ©couvrir tout cela par vous mĂȘme !! 

Note finale : 🍁🍁🍁🍁,5/5🍁

Un commentaire sur “La petite Fadette

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :