Interview Louis Arthur

Aujourd’hui, on accueille l’auteur de « Les héritiers d’Akara » sur le blog pour une petite interview ! Hâte d’en découvrir plus sur le créateur de cet univers fantastique magique, palpitant et addictif ? 🤪

ça se passe par là !!

LNPATCHOU

Salut Louis Arthur, et si tu te présentais un petit peu ?

Bonjour. Je suis un homme de 35 ans tout pile car c’est aujourd’hui mon anniversaire:) Je suis fiancé et papa d’une petite fille de 4 ans.

Quels sont tes ouvrages ?

A ce jour, un seul roman publié : le Tome 1 de « Les Héritiers d’Akara », Les Novas.

Comment t’est venue l’envie d’écrire ?

Je pense que comme tous les enfants j’ai toujours aimé me créer des univers fantastiques, plein d’aventures et de péripéties. Mais ils n’étaient que des constructions éphémères qui ne duraient qu’un temps. Ce que je voulais c’était offrir à ces mondes uniques une forme d’immortalité en les partageant. Et pour cela je ne voyais que l’écriture. Grâce à l’écriture je pouvais donner vie à mon imaginaire.

Depuis quand écris-tu ?

La première fois que j’ai vraiment tenté d’écrire un roman, ce fut au collège. Mais j’étais jeune et complètement ignorant de la masse de travail que cela représentait. Au final, je n’ai réussi à écrire que quelques chapitres avant d’abandonner.

D’où viennent tes idées ? Ton inspiration ?

De partout. La vie de tous les jours, les livres, les mangas, les séries, les films… J’étais un Geek avant même que ce mot ne devienne à la mode et depuis toujours je me bâtis des histoires et me disant « Et si… » ; « et si ce perso avait plutôt fait ça… »; « Et si les renforts avaient été coincés dans les bouchons…. ». Avec ces deux simples petits mots je construits dans mon esprit des histoires parallèles extraordinaires… et parfois elles débouchent sur des idées que je note et garde de côté pour être réutilisées plus tard.

Comment l’histoire « Les Héritiers d’Akara » est-elle née ?

Il y a trois ans, tous les soirs en me couchant, la même histoire me revenait à l’esprit. Les Héritiers d'Akara - Tome 1 - Libre 2 LireCelle de ces deux jumeaux, un garçon et une fille, aussi différents que le jour et la nuit, et qui soudainement devenaient capable de contrôler aux éléments. Tous les soirs sans exception, je leur construisais une vie, des amis, des aventures… tant et si bien qu’après un certain temps, toute l’histoire était là, dans mon esprit, prête à prendre vie. Il ne me manquait que le courage de la poser sur le papier. Et un jour, au milieu d’une nuit blanche due à mon bébé qui n’avait qu’un an à l’époque, je me suis dit « Allez ! C’est parti ! »

Comment as-tu connu la maison d’édition « Libre2Lire » ?

Mon roman était terminé mais je ne cherchais pas à le faire publier. Je l’avais écrit pour moi, pour donner vie à mon histoire et cela me suffisait. Et un jour, à travers la liste qui regroupe ces inconnus que sont la majorité de nos « amis » Facebook, je me mets à discuter avec Véro. On parle de tout et de rien, nos passions, nos occupations… et puis de nos emplois. Elle me dit qu’elle dirige une maison d’édition, alors je tente ma chance et je lui parle de mon roman. Véro me demande de lui faire parvenir et que Libre2Lire donne toujours suite aux auteurs ne serait-ce que pour leur dire ce qui ne va pas dans leur manuscrit. Curieux, j’envoie mon roman en me disant qu’il est toujours intéressant de connaître ses lacunes. Seulement cinq jours plus tard ils me recontactaient pour me proposer de signer avec eux en vu de publier ce qui deviendrait « Les Héritiers d’Akara »

As-tu d’autres projets d’écriture ?

Oui. J’en ai un plein classeur. Dès qu’une idée commence à germer et qu’elle me semble viable, je prends mon carnet, un crayon et j’écris entre 5 et 10 pages de chaque détails qui me vient à l’esprit sur l’histoire, l’intrigue, les personnages… Quand j’ai terminé, si tout tient la route, je la range dans mon classeur vert, là où je stocke toutes les histoires que j’aimerai écrire.

Quel est ton moment favori pour écrire ? Ton endroit ?

La nuit à mon bureau. Dans le calme le plus absolu possible. Dés fois je me lève à quatre ou cinq heure du matin pour profiter du silence et j’écris sans m’arrêter.

L’endroit le plus insolite où tu as eu de l’inspiration ?

La pause-café au boulot en discutant avec des collègues. Il m’avait fallut attendre deux heures avant- la fin de la journée de travail pour pouvoir enfin écrire ce qui m’était venu à l’esprit. Pas évident.

Mis à part tes romans, as-tu d’autres passions ?

Comme je le disais précédemment, je suis un Geek. Donc chez moi il y a trois bibliothèques de mangas et deux de romans, deux DVD-thèques remplis à ras bord de films et de coffrets de séries et une dizaine de jeux vidéos PS4. Pour résumé, dés que ça touche à l’imaginaire, j’en suis !

Tes auteurs préférés ?

Je pense que les auteurs dont les œuvres m’ont le plus marqué sont Robert Ludlum, Stephen King, René Barjavel, Suzanne Collins et bien sur J.R.R. Tolkien.

Être auteur pour toi, c’est quoi ?

Être auteur c’est ce qu’il y a de plus facile. C’est prendre un stylo, ouvrir un carnet, y poser ses pensées et ses idées, avant de fermer le carnet et de passer à autre chose. C’est savoir accueillir l’inspiration et ne devoir rendre des comptes qu’à soi même.

Maintenant si l’on parle d’être écrivain… c’est totalement différent. Être écrivain, c’est déjà avoir des responsabilités envers son éditeur et son œuvre. C’est être prêt à sacrifier ses week-ends pour faire des centaines de kilomètres pour parler de son roman, c’est aller à des salons littéraires et rester assis sur une chaise pendant deux jours, c’est tenir les délais que l’on s’est fixés car être écrivain c’est une aventure que l’on partage avec ceux qui aiment notre travail. Être écrivain c’est un métier, un métier dur, mais c’est le plus beau métier du monde.

Que conseillerais-tu à une personne qui souhaite se lancer dans l’écriture ?

Le conseil le plus évident qui me vient à l’esprit est : Écrits ce qu’il te plaît ; sans ça, rien n’a de sens.

Pour terminer, as-tu un « scoop » à nous dévoiler pour tes prochaines actualités ? Un petit mot à faire passer à tes lecteurs/lectrices ?

Alors j’ai effectivement un bonne nouvelle à partager : Suite aux excellents retours du comité de lecture de mon éditeur Libre2Lire, je suis fier d’annoncer que le tome 2 des Héritiers d’Akara est en phase finale de correction avant sa prochaine publication.

Et si je devais faire passer un petit mot à mes lectures/lectrices ? Merci, et accrochez-vous. La suite va être mouvementée.

Merci Louis Arthur pour toutes ces réponses ! Je suis impatiente de lire la suite des aventures des jumeaux ! 😁 Pas vous ? 🤪

Mon avis disponible ici : Les héritiers d’Akara, Tome 1 : les Novas

Contact Auteur :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :