Le dernier jour d’un condamné

Titre : Le dernier jour d’un condamné

Tome : One-shot

Auteur : Victor Hugo

Nombre de pages : 103

Maison d’édition : Pocket

🌸 🌸 🌸

Résumé :

Ce roman se présente comme le journal d’un condamné à mort écrit durant les vingt-quatre dernières heures de son existence dans lequel il raconte ce qu’il a vécu depuis le début de son procès jusqu’au moment de son exécution, soit environ six semaines de sa vie. Ce récit, long monologue intérieur, est entrecoupé de réflexions angoissées et de souvenirs de son autre vie, la « vie d’avant ». Le lecteur ne connaît ni le nom de cet homme, ni ce qu’il a fait pour être condamné, mis à part la phrase : « moi, misérable qui ai commis un véritable crime, qui ai versé du sang ! ». L’œuvre se présente comme un témoignage brut, à la fois sur l’angoisse du condamné à mort et ses dernières pensées, les souffrances quotidiennes morales et physiques qu’il subit et sur les conditions de vie des prisonniers, par exemple dans la scène du ferrage des forçats. Il exprime ses sentiments sur sa vie antérieure et ses états d’âme.

Il se fera exécuter sous la clameur du peuple qui voit sa mort comme un spectacle.

Avis:

Cette fois-ci ce n’est pas une romance ou du fantastique que je vous présente mais plutôt un livre qui parle du sujet plutôt sérieux qu’est la peine de mort !
Chacun a son avis la dessus et cela est généralement lié à la « culture » que l’on reçoit dans chaque pays. Et comme ce roman est écrit par Hugo de sorte à nous donner envie d’abolir complètement la peine de mort dans tout les pays, on ne peut pas vraiment avoir un avis objectif en le lisant ! Je ne m’y essayerai pas donc xD Mais j’ai néanmoins trouvé que ce texte reflétait parfaitement ce que je pense de la peine de mort encore valable dans certains pays. Pour moi, donner la mort de façon programmé de ma sorte est d’avantage une torture qu’une sentence.

En effet, comme on suit les derniers instants d’un condamné, on voit très bien quels sont ses dernières pensés, ses derniers espoirs.. Et en lisant ces quelques pages, je n’ai pas pu m’empêcher de penser qu’en réalité, malgré le temps qui sépare cet écrit à notre époque, tous les condamnés à mort « meurt » une fois que leurs sentence à été déclaré ! Comme on le voit dans le livre de Hugo, le condamné à mort ne pense plus à rien qu’à la mort, qu’à sa mort. Et lorsqu’on ne pense plus à rien de cette façon, on arrête de vivre..

« Ils disent que ce n’est rien, qu’on ne souffre pas […] et qu’est-ce donc que cette agonie de six semaines et ce râle de tout un jour ».

Cet extrait résume exactement l’impression que ce roman m’a laissé ! Hugo nous montre aussi un autre aspect d’un condamné à mort. En cachant délibérément le crime du coupable, on fait abstraction du « il le mérite » pour voir que malgré ses erreurs il reste un être humain avec des sentiments et des regrets.

C’est un livre assez intéressant qui a inspiré de nombreux combats contre la peine de mort dans de nombreux pays ! 😊

Note finale : 🌸🌸🌸/5🌸

Un commentaire sur “Le dernier jour d’un condamné

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :